L’Amour est dans le pré, rattrapage terminé

Publié le 8 août 2013 par Dracko. Un Commentaire

Seconde partie de ce rattrapage express, avec les six derniers candidats.

Jean-Louis de l'Amour est dans le PréJEAN-LOUIS

Cathy AbigailJean-Louis, 51 ans, éleveur de brebis à viande dans les Hautes-Alpes accueille Cathy, sa première prétendante, et part directement faire les courses avec elle. C’est très tendance les premiers rendez-vous au Super U cette année… Il lui avoue qu’il fait habituellement les courses avec sa mère et que là, il se sent perdu dans les rayons.

Anticipant certainement une guerre, il fait un stock de boîtes de conserve, variant entre le cassoulet et les haricots. Ce sera définitivement la semaine de la séduction chez le fermier…

Chez Jean-Louis, Cathy et Abigail participent avec plaisir aux travaux de la ferme et, passionnées par ses bêtes, apprécient de partager cet univers. Je pourrais ajouter et vice-versa, car niveau bêtes, on ne sait rapidement plus qui est qui…

Abigail est sous le charme, touchée par le monde du fermier et par l’authenticité de son mode de vie. C’est même de l’authentique façon début du siècle, du bon rustique de partout, du pull au mobilier, un véritable vide-grenier, dire que tout est vieux serait bien en-deçà la réalité…

Désireuse de prendre rapidement Jean-Louis les choses en mains et de s’investir dans la vie du fermier, Abigail n’hésite pas préparer des petits plats faits maison, allant jusqu’à traire elle-même une chèvre pour avoir du lait frais. Je suis réellement impatient de la voir aller chercher un steak tout aussi frais…

Cathy, de son côté, envoi des SMS en permanence. Contactant très certainement tous ses amis pour qu’ils la sortent de là…

Thomas de l'Amour est dans le PréTHOMAS

Marie PaulineThomas, 28 ans, éleveur de chevaux dans la Somme ne part même pas à temps pour retrouver Marie à la gare. Très vite, Karine Le Marchand résumera Thomas à “le picard n’est pas bavard!”. C’est peu de le dire, car en dehors de ses chevaux, il est incapable de parler de quoi que ce soit.

Marie et Pauline, deux cavalières confirmées, rencontrent donc les chevaux et tombent sous le charme du mode de vie de Thomas. Le premier soir, ils parlent de leurs déboires amoureux, ambiance taquine, mais soporifique.

Lors d’une soirée avec les amis de Thomas, pour Pauline et Marie, c’est presque un cross-over avec Questions pour un Champion tellement elles sont harcelées de questions. Jusqu’au moment où un des amis de Thomas décide de prendre Pauline à part pour lui dire être convaincu que Thomas et elle sont faits pour être ensemble. Je suis de mon côté convaincu qu’il veut se taper l’autre et que ça gagne du temps en y allant avec des gros sabots, de toute façon, ça s’y prête, c’est la campagne.

Nicolas profitera de la soirée pour avouer à Pauline que Marie est son coup de coeur, avec la finesse et l’élégance coutumière de l’émission, bien entendu… Pauline avait pourtant vécu une matinée idyllique, allant même jusqu’à faire un tour en tracteur avec notre fermier sur une musique de James Blunt. De biens beaux moments de complicité croyez-moi…

Mais très vite Marie et Pauline seront déçues toutes les deux. Thomas n’est pas dans la séduction, il reste sur sa béquille réserve, plus à l’aise avec les chevaux qu’avec les humains: “J’ai peut-être un peu moins de mal à faire connaissance avec un cheval qu’avec quelqu’un!”. C’est officiel, la femme idéale de Thomas c’est une jument…

Marie annoncera donc à Thomas son intention d’arrêter l’aventure, car à son avis lui et Pauline ont quelque chose à vivre. Lâcheuse va! Pauline appréhende de continuer l’aventure seule avec Thomas car quand même, il est d’un ennui mortel. En fait c’est Marie qui résumera le mieux Thomas: “il est très sympa, il est très beau et il sent très bon!”.

Gilles de l'Amour est dans le PréGILLES

Carmen KatiaDe son côté, Gilles, 45 ans, éleveur de vaches et de chèvres, est sous la douche lors de l’arrivée de Katia.

Elle pénètre donc seule dans la maison où elle se réchauffe, pleine d’admiration pour les trophées de chasse du fermier. Car chez Gilles, c’est ambiance cabane au fond des bois. Sur les murs, des tas de têtes de bêtes mortes et des pattes qui servent de porte-manteaux.

Gilles est spécial. Très spécial. Katia est bavarde. Très bavarde. Katia est extravertie. Très extravertie. Carmen sera vite agacée. Très agacée. Mais en même temps, Carmen est chiante. Très chiante… Quelles belles rencontres, vraiment, que ces trois là…

Dès la première nuit, notre fermier se rapproche de Carmen. Nous apprendrons que tous les deux se sont grimpés dessus toute la nuit embrassés durant une longue nuit passée à jouer à touche pipi discuter.

Pour Katia, ce rapprochement entre Gilles et Carmen n’est pas évident, mais la prétendante reste de bonne humeur et s’avère encore plus collante. Gilles salue son fair-play et se demande s’il n’a pas fait d’erreur en s’engageant si vite avec Carmen. Bref, il a sauté charmé la chiante, il va falloir essayer de monter sur séduire la bienheureuse…

Car si l’agriculteur dit avoir eu un véritable coup de bite coeur pour Carmen dès le début de l’aventure, il prend donc conscience qu’il se taperait bien la deuxième aussi a toujours préféré Katia.

L’atmosphère est comme le slip de Gilles tendue et Carmen reproche au fermier de ne pas avoir été sincère avec elle. C’est faux, il l’aime grand comme ça, juste là. Non, plus bas… Elle s’en prend aussi à Katia, l’accusant de ne pas être restée en tant que simple amie. C’est vrai quoi, elles qui étaient venues chercher une belle amitié entre filles…

Souhaitant mettre fin au conflit, Gilles demande à Carmen de partir au plus vite, avec ses pieds. Je vois dans cette remarque comme un message subtil et si j’étais elle, je me presserais pour ne pas finir sur le mur, façon porte-manteau… Et puis c’est pas tout ça, mais il doit encore montrer la taille de son amour à Katia.

Philippe de l'Amour est dans le PréPHILIPPE LE DJ

ChristelleMaryvonnePhilippe, 52 ans, éleveur de vaches à viande dans le Morbihan est dorénavant connu sous le nom de Fifi et il accueille Maryvonne et Christelle. Il faudra faire attention durant le banquet final que Jean-Noel ne le siffle pas…

Dès le premier soir, il organise un dîner avec ses amis Riri et Loulou. Maryvonne se montre très curieuse et bavarde. Christelle, quant à elle, se renferme sur elle-même et a du mal à se livrer aux Castors Juniors amis de Fifi.

Les rivalités entre les deux femmes finissent par se faire sentir car notre Fifi, en véritable champion toutes catégories, joue avec ses deux prétendantes. Ainsi, après avoir échangé un baiser avec Christelle, il tente également de se rapprocher physiquement de Maryvonne et lui réclame de un baiser. Celle-ci le repousse poliment en lui disant qu’elle souhaite prendre son temps, du genre vingt ou trente ans si j’en crois les images…

Fifi confesse que Christelle l’ayant déjà embrassé, c’est loin de le laisser insensible, mais qu’en bon gentleman, il lui tient à coeur de s’en faire un maximum donner sa chance à son autre prétendante.

Il n’a donc pas encore fait son choix, ce que Christelle a du mal à accepter, alors elle reste un peu à l’écart pendant les courses au supermarché, décidément très prisé. C’est sûrement un truc de la campagne, à défaut de port du commerce pour les rencontres, tous au Super U! L’ambiance est détendue, tout le contraire de Fifi la finesse qui sort le grand jeu en demandant à ses prétendantes si elles n’ont rien oublié pendant les courses: “les strings, les dessous… vous avez pris, non?”. En tout cas, si elles n’ont pas pris, il est prêt à se dévouer. C’est qu’il n’en voit pas souvent d’aussi près des fi-filles. Bref, il à faim, planquez vos femmes, Fifi est en ville dans son habit de lumière…

Didier de l'Amour est dans le PréDIDIER

StephanieNadineDu côté de Didier, l’homme buste, éleveur de chèvres, c’est au restaurant que se fête l’arrivée des prétendantes, sans même un passage par le Super U. C’est presque décevant tant c’est conventionnel…

Chez Didier, c’est tous des timides, mais si Nadine reste discrète, Stéphanie, elle, est toujours convaincue que Didier ferait un excellent beau-père pour son fils. C’est que ça coûte cher un mouflet, alors si un bon samaritain pouvait participer aux frais…

Didier plaisante avec ses prétendantes lorsqu’il voit qu’elles caressent les chiens car “ils ont de la chance les chiens, ils ont droit aux caresses le matin, pas moi!”.

Le constat est assez simple concernant les séquences avec Didier et ses didiettes: il a l’air très gentil, mais c’est mou, c’est laid, c’est vide. Bref, chez Didier, on se fait grave chier…

Audrey de l'Amour est dans le PréAUDREY

Francois JulienAvant de prendre la route pour rejoindre Audrey, 28 ans, éleveuse de brebis, de poulets et de poules pondeuses dans une ferme bio des Hautes-Alpes, François tient à lui acheter un truc horrible bijou. Amoureux du bio et de la nature, il fait le choix de lui offrir un beau bijou pas cher moche en bois. Il y va accompagné de son ex et après avoir hésité avec des boucles d’oreilles importables, ce sera un collier indescriptible. Un gamin de trois ans n’aurait aucun mal à faire moins laid avec des nouilles…

Chez Audrey, qui souvenez-vous aime lire des notices de montage Ikea livres suédois, c’est la quatrième dimension. Elle reçoit François et Julien, mais soit elle n’est pas là, soient ils ne parlent que du fait qu’elle n’est pas là ou de trucs bio. François et Audrey partagent une même conviction: l’agriculture biologique, c’est bien! Julien partage tout seul la conviction que le bio, il s’en tape…

François et Julien n’ont pratiquement pas vu Audrey depuis leur arrivée car cumulant trois emplois, elle n’est jamais disponible. Alors ils se retrouvent à passer plus de temps entre eux et avec les parents de la fermière, qu’avec elle. Le premier soir, Audrey oublie même de prévenir ses deux prétendants qu’elle a déjà pris son dîner avec ses collègues alors qu’eux l’attendaient pour manger. L’aventure est drôlement super sympa chez Audrey. Référez-vous à la conclusion sur Didier, c’est tout pareil…

Voilà, c’est une saison qui n’est vraiment pas très drôle et certains ont l’air vraiment gentils, au point qu’ils font parfois presque de la peine cette année. Pour tous les râleurs, souvenez-vous de ne rien prendre au premier degré, ni ici, ni dans l’émission et à bientôt pour la suite!