L’Amour est dans le pré, rattrapage initié

Publié le 6 août 2013 par Dracko. 6 Commentaires

Je prends mon courage à deux mains et vais essayer de recoller à l’émission en y allant de mon résumé de résumé pour chaque candidat. Juste ce qui me reste en tête, mais je l’espère, suffisamment pour se remettre dans le bain!

Fracoise de l'Amour est dans le PréFRANÇOISE

Thierry JosephCommençons donc avec Françoise, 52 ans, monitrice d’équitation dans le Vaucluse qui accueille Joseph et Thierry chez elle.

Thierry, c’est le roi de l’humour, le problème étant qu’il ne le fait pas exprès… il n’est pas méchant, mais un peu bizarre quand même ce type. Notons qu’avant son arrivée à la ferme, Françoise lui a révélé qu’elle avait entretenu, avant le speed-dating, une relation virtuelle avec Joseph. Il fait celui qui s’en fiche, mais je perçois dans ses yeux une folle envie de liquider l’adversaire. Faudra faire attention aux tronçonneuses chez la fermière…

Joseph de son côté garde en permanence le sourire type pénible. Très rapidement, il s’avère crispant et on a envie de lui coller des petites baffes…

Je pressentais lors des portraits qu’on allait s’emmerder dans le Vaucluse et ça ne rate pas. Le meilleur moment, pour ainsi dire la seule animation depuis le début, étant le mystère qui frappe la ferme un bon matin avec la disparition de la brosse à dents de la maîtresse des lieux! Le colonel moutarde ayant été recalé au speed-dating, c’est forcément un des présents. Au final, après un suspens hitchcockien, c’est Thierry, sans le chandelier, mais en se débrouillant pour que Joseph soit accusé. C’est digne d’un bon épisode de Louis la Brocante…

Françoise a décidé de faire comme s’ils n’étaient pas là et s’occupe des chevaux, des enfants, mais aussi des enfants sur des chevaux.

Joseph et Thierry se retrouvent tous les deux en tête à tête et quand ils s’en plaignent, elle les envoie juste chier comme deux merdes promener. Mais attention, c’est une émission familiale, toujours dans la joie et la bonne humeur!

Jean-Noel de l'Amour est dans le PréJEAN-NOEL

Nathalie SandrineJean-Noel, viticulteur trufficulteur de Charente-Maritime, emmène ses deux prétendantes faire les courses pour fêter leur arrivée. Très vite, des différences essentielles se font le jour entre Sandrine et Nathalie. L’une est dépressive fait la cuisine et achète des produits frais, l’autre a de gros seins préfère les conserves. C’est super…

Au moment du premier repas, Sandrine décide d’offrir un cadeau à Jean-Noël. Elle a acheté ses films Marc Dorcel d’amour préférés et un DVD vierge qui symbolise leur future histoire d’amour. Nathalie ne manque pas de souligner qu’il n’y a bien que le DVD qui soit vierge…

De toute façon, Jean-Noël n’en a que pour Fifi, sa chienne truffière, qui elle même n’a de cesse de gratter le sol pour trouver des truffes. J’ai juste envie de dire à la Fifi de lever un peu la tête, elles sont juste derrière elle les deux truffes…

C’est très difficile pour les deux prétendantes de se faire une place dans cet univers, mais lors d’un court tête-à-tête, Sandrine réussira tout de même à faire avouer à notre fermier qu’il a une préférence pour ses gros seins elle.

Bon, en dehors d’une séquence jacuzzi où Jean-Noël devient taquin en essayant de faire tomber les maillots, il ne se passe strictement rien chez lui.

Du moins jusqu’à ce soir terrible, où en parfait gentleman, le fermier va inviter ses deux prétendantes dans un grand restaurant. Si tout commence bien, il va vexer Nathalie, qui lui reproche de parler avec Sandrine de leur passé douloureux. Pour elle, ce n’est ni le lieu, ni l’endroit, sauf si on parle du sien aussi, et puis en plus, il est bien plus terrible encore… Perplexe, Sandrine se marre s’étonne. A toutes fins utiles, je tiens à rappeler que Nathalie, conseillère clientèle dans une banque, est en reconversion dans les métiers du bois. Autrement dit, elle sort d’une grave dépression, faites quand même attention, ça peut finir dans un bain de sang…

Damien de l'Amour est dans le PréDAMIEN

ElodieNous retrouvons aussi Damien, 36 ans, l’éleveur de vaches et poulets de Haute Marne, mais surtout très excité de pouvoir séquestrer loger Elodie chez lui. Et Damien excité, ça fait peur… De son côté,  la miss semble angoissée à l’idée de passer une semaine seule avec lui… Comme je la comprends, même si je remarque qu’elle a l’air d’en tenir une bonne couche niveau étrangeté, la prétendante. Sinon, c’est sympa de voir que, depuis son portrait, Damien est resté fidèle à la collection automne/hiver 3 Suisses 1987. C’est d’ailleurs toujours aussi plaisant pour l’oeil…

Pour séduire Elodie, Damien adopte la méthode basique. Il va constamment dans son sens, dans tous les domaines. Sentant Elodie encore sur la réserve, il essaie de ne pas trop multiplier les contacts et les allusions graveleuses, malgré les excellents conseils de séduction de sa mère, plutôt du genre vas-y mets la main, et le bisou, il faut que ça bave.

Doucement mais sûrement, notre fermier goûte aux joies de la vie à deux avec son Elodie. Dîners en tête-à-tête, soirées DVD, balades touristiques, c’est beau l’amour à la campagne. Il semble d’ailleurs que les deux tourtereaux soient des fans inconditionnels d’Avatar, dont ils possèdent toutes les éditions, se repassant le film chaque soir. Je me souviens que lors de son portrait, Damien expliquait aller souvent au cinéma mais oublier un peu l’histoire et puis aussi le titre. C’est donc Avatar qu’il mate en boucle depuis des années sans le savoir, le Damien…

En tout cas, même si c’est la seule qui a dit oui, il est sûr d’avoir fait le bon choix et n’a jamais été aussi heureux. De toute façon, il accepte tout d’elle avec le sourire. Qu’Elodie lui dise qu’il serait l’homme parfait s’il ne manquait pas d’électroménager, et le voilà qui dégaine la carte Visa Electron au Super U du village.

Mais tout ce bonheur, c’était avant le drame… Alors que Damien et Elodie ont décidé de faire un grand ménage, Damien utilise des techniques assez particulières. Le ménage est en effet une telle découverte pour le Damien à sa maman qu’il se grise, perd le contrôle et apparaît comme un bienheureux en train de récurer la salle de bain. C’est génial. Enfin ça pourrait l’être si le Damien ne nettoyait pas la douche “avec le balai à chiottes” comme dit sa belle… Chez Damien, ça sent l’amour à plein nez…

Lors de son portrait, il avait dit qu’il ne savait pas draguer car “il faut un bon blabla”. Je confirme, le niveau de Damien est assez impressionnant et quel que soit le domaine, il est juste mauvais…

Sophie de l'Amour est dans le PréSOPHIE

Matthieu SylvainSophie, 28 ans, associée avec son père et ses deux soeurs, a toujours un petit côté psychotique, ce je ne sais quoi dans les yeux qui fait peur.

Le premier jour, elle se retrouve seule avec Sylvain.  En effet, Mathieu, son grand amour pour la vie, n’a pas réussi à se libérer pour des raisons professionnelles. En même temps, c’est pas comme si il avait voulu participer à un jeu où il faut se libérer quelques jours…

Sylvain, oubliant qu’il n’a aucune chance (vas-y, fonce), travaille sans compter. Surement pour mieux profiter des repas, moments intimes durant lesquels la conversation bat son plein. Entre les blancs et les silences, ils n’échangent pas autre chose que le sel…

Des fois, et je ne plaisante pas, ils font comme nous devant la télévision, ils s’endorment! Ca doit être ça le nouveau truc interactif de M6…

Avant l’arrivée de Mathieu, Sophie préfère être honnête avec Sylvain en lui annonçant que c’est pour l’autre prétendant qu’elle a eu un coup de cœur. Sylvain, beau joueur, décide de rester…

Le Mathieu fini enfin par arriver et il s’avère qu’il parle à peu près autant que Sophie. Il ne se passe rien, du moins jusqu’au soir où une soirée de bringue est organisée par une des sœurs de Sophie dans la grange familiale.

Le lendemain, Sylvain est à la mine debout dès 8h et Mathieu cuve comme une merde termine sa nuit dans son lit. Vers midi, se rendant compte qu’il n’a que ce seul jour pour profiter de sa belle, il reste couché. Il finira par se lever après le déjeuner ou avant le diner, on ne sait pas vraiment, mais on s’en tape tellement il ne se passe rien avec ou sans lui. Pour Sophie, ce n’est pas grave, il est trop beau et super génial surtout quand il ronfle en sentant la vinasse. Et puis en plus, il va changer de métier et a même prévu de s’installer prochainement dans la région! Il y a des coïncidences amoureuses qui ne trompent pas, la vie est bien faite quand même…

Nicolas de l'Amour est dans le PréNICOLAS

Carine PaulineChez Nicolas, 33 ans, éleveur de vaches dans le Morbihan, Pauline arrive en premier, suivie plus tard par Carine.

Les deux femmes s’entendent bien et parviennent à se partager Nicolas jusqu’à ce que Carine s’enferme dans la chambre sans donner aucune explication. Si ce comportement agace fortement Nicolas qui pense d’abord qu’elle est jalouse de Pauline, il se radoucit aussitôt lorsqu’il constate que Carine est en réalité malade. Il délaisse alors Pauline qui préfère appeler une amie pour se confier sur le comportement du fermier. La jeune femme avoue qu’elle commence à avoir des sentiments pour lui mais qu’elle préfère se retenir.

C’est beau comme du Dallas croisé avec un joker de “Qui veut gagner des millions”, mais c’est  surtout grave chiant d’un ennui mortel. Au final, lors d’une énième soirée organisée avec ses amis, le fermier avoue ses sentiments à Carine, avec toute la finesse d’un type dont la plus grande qualité est d’aimer le foot.

Philippe de l'Amour est dans le PréPHILIPPE

Jackie ClaudiaAvec Philippe, le viticulteur et céréalier bio en Charente-Maritime, c’est festival en permanence. J’avais détecté un gros potentiel, mais il est encore meilleur. Je crois d’ailleurs qu’il y a un marché  à prendre pour un traducteur Philippe/Français. Il parle vite et mal, je capte un mot sur trois dans ses meilleurs moments…

Jackie arrive la première et comme elle lui dit être très fatiguée après son long voyage, Philippe lui propose tout de suite l’option découverte du supermarché local pour aller faire les courses. Jackie se rend vite compte que l’agriculteur est complètement perdu dans les rayons. Il lui avoue très vite ne jamais cuisiner ni faire les courses, préférant manger chez ses parents qui font tout ça très bien.

Sa deuxième prétendante, Claudia, lui annonce par téléphone qu’elle arrivera plus tard à cause de son travail. Décidément, c’est des intermittents ou des temps partiels les prétendants cette année…

Philippe n’est pas étourdi comme le dit la voix off en permanence. Philippe est juste un gros con rustre sans cervelle. Il enchaîne les conneries gaffes à des vitesses inhumaines.

A chaque fois qu’il doit sortir, il ne sait plus ce qu’il a fait de ses clés de voiture et part à leur recherche à travers toute la maison. Au bout de la troisième fois, ça lasse et à force de le penser, on lui mettrait bien dans son cul, au fond à gauche, une fois pour toutes ses putains de clefs de bagnole de merde. La force de Philippe c’est qu’il énerverait un moine bouddhiste…

Je passe sur la soirée country, c’est déjà tellement pitoyable que je m’en voudrais d’en rajouter. Laissons les ambulances tranquilles, on est pas dans la cité.

Claudia finira par arriver, et voyant que Philippe n’est pas du tout dans la séduction, elle ne manquera pas de lui faire remarquer. N’étant là que pour un week-end, la prétendante souhaite aller droit au but et repartir avec des réponses à ses questions très sérieuses. Jackie est d’accord, la situation devient fatigante. Touché, Philippe se met à pleurer et décide alors de s’isoler. Calmez-vous, pas pour réfléchir, non, faut pas non plus abuser… Il annonce juste fièrement en revenant des toilettes qu’il a “été faire un tour à la vidange, ça fait du bien!”.

L’élégance est le maître mot du séjour chez Philippe, saupoudré d’une larme de poésie et accompagné d’une bonne boite de cassoulet…

Voilà pour cette première séance de rattrapage, même si il manque des tas de choses que j’ai oublié, les bases sont posées et la partie deux arrive cette semaine.