L’Amour est dans le pré, fin de repas

Publié le 12 février 2013 par Dracko. 6 Commentaires

Seconde fournée de portraits pour cette nouvelle saison, voici donc les sept derniers candidats en lice, pour un casting qui semble quand même bien tristounet cette année. J’ose espérer que ce n’est qu’une impression car en dehors des deux spécimens que vous aurez détecté tout comme moi, les autres ne font aucun effort pour être dans le moule habituel, ils sont même tellement normaux que c’est limite chiant.

Fracoise de l'Amour est dans le PréLa soirée commence avec Françoise, 52 ans, monitrice équitation dans le Vaucluse. Avec ses poneys et son tempérament de feu, c’est du bourru quand ça cause dans le Vaucluse, elle aurait été salariée des “Déménageurs Bretons” étant jeune que ça m’étonnerait pas plus que ça.
Hyperactive, toujours au taquet, c’est 1,62m de nerfs à cheval quand elle nous fait une démonstration. Karine le Marchand note “qu’il faut souvent un jules pour faire de la voltige”. Baudelaire n’a qu’à bien se tenir, le poésie est déjà en marche…
Ce sont ses amis qui l’ont inscrite après qu’elle ait vécu quinze ans avec un homme. Un dur, comme tous ceux qu’elle a connu jusque là, alors maintenant, elle en voudrait un gentil tout plein, un mou quoi. Elle cherche donc un homme de son âge, drôle et avec de grands enfants si possible. Je m’ennuie déjà…

Damien de l'Amour est dans le PréArrive ensuite Damien, 36 ans et éleveur de vaches et poulets en Haute Marne. Propriétaire de 400 hectares, de 35000 poulets et céréalier en plus, c’est un bon parti le Damien dirait-on.
La voix off nous annonce un accent et des expressions bien à lui. Vu que pour tous ceux qui parlent bizarre, habituellement, la voix off ne dit rien, on appréhende un peu la catastrophe. Bingo! “C’est moi qu’est Damien” qu’il dit. A sa décharge, il semble que l’anomalie soit héréditaire car Cédric son frère, voudrait qu’il trouve “une grande blonde aux yeux verts avec une bonne poitrine et puis qu’elle gueule pas”. Putain, ça fleure bon l’élevage de tarés sur 400 hectares en fait…
Damien se dit jovial, généreux, sympathique, le tout avec le sourire béat du gentil niais.
Pendant ce temps, Karine le Marchand découvre l’étable et lui dit “elle est grande cette vache”. Ce à quoi le Damien répond que non, ce n’est pas une vache, c’est un taureau, mais sans cornes. C’est pas gagné d’avance en Haute Marne…

Damien reçoit aussi des ados difficiles mais préfère ne pas savoir ce qu’ils ont fait. De la main d’oeuvre gratuite, c’est déjà pas mal! Si il va souvent au cinéma, il oublie un peu l’histoire et puis aussi le titre. Si ça se trouve ça fait des années qu’il mate le même film sans le savoir le Damien…

Damien dit qu’il ne lit pas, mais ce n’était pas utile de le préciser, un petit je ne sais quoi l’avait déjà trahi. Il aime les promenades et les bons restaurants et j’ai hâte de voir ce qu’il appelle un bon restaurant, car je le sens pas super super bien pour le coup, le “moment bon restaurant”…

Il sait pas draguer car “il faut un bon blabla”. Dois-je ajouter quelque chose là? Non, soyons humain, il a avoué ne pas lire, suivez un peu quand même.
Sinon, il danse sur de la musique classique ou de la techno dans les bals et quand ça dit oui, il aime bien les slows. Toute la beauté de Damien résumée par lui-même. Notons qu’il ne boit pas et c’est tant mieux, c’est déjà pas facile à jeun…
Damien qui en profite pour nous présenter un pull de la collection automne/hiver 3 Suisses 1987, dit avoir vécu deux grandes histoires d’amour dont une de huit ans qui s’est achevée il y a trois ans. Deux grandes histoires d’amour? Main gauche et main droite peut-être?

Sa dernière conquête a finie dépressive et alcoolique, comme il l’a entendu à la télé car trop de ménage tue le ménage. Oui, bon si quelqu’un comprend tout ce qu’il dit, qu’il n’hésite pas à poster un commentaire.

Damien voudrait “une femme normale mince”, mais en fait, “une brune peut se teindre en blonde et puis ça fait une blonde”. Cette puissance intellectuelle pourrait effrayer certaines prétendantes, attention Damien, calme toi. Sinon, bon courage à celles qui vont le côtoyer…

Guillaume de l'Amour est dans le PréC’est maintenant l’entrée en jeu de Guillaume en Ille-et-Vilaine, 30 ans, il est associé dans la ferme familiale où il y a des vaches, des poulets et des céréales.

Il habite dans une jolie maison, tout de pierres et de bois, avec une grande cheminée et un billard. Il fait du foot depuis ses six ans, trois ou quatre fois par semaine et il a l’air normal et tout sympa. C’est étrange tout ça pour un footeux.

Il a plein de petits poussins qu’on pourra manger bientôt comme il dit et nous précise aussi qu’il est très jaloux, avec un oeil un peu sombre sur cette dernière phrase. Ah quand même, je garde espoir que ce soit un psychopathe en sommeil, croisons les doigts.

Jean-Noel de l'Amour est dans le PréArrive Jean Noel, viticulteur et trufficulteur en Charente-Maritime, qui a 47 ans, est divorcé, et père d’une fille de 28 ans. Il a vécu une grande histoire d’amour qui a duré plus de 20 ans, mais depuis son divorce, il n’a connu que quelques histoires sans lendemain.

Il aime l’ordre et la propreté, pas maniaque mais il n’aime pas le bordel. Bénévole aux Petits Frères des Pauvres, il les accompagne même en vacances. C’est un peu l’homme parfait ce soir et il cherche une femme mince car il n’aime pas les rondes, sportive et plutôt jeune (une trentaine d’années) qui ne soit pas une dépressive. Bizarre ce dernier critère, non?
En dehors de ça, il n’est pas drôle lui, rien à en dire pour le moment du moins.

Sophie de l'Amour est dans le PréNous arrivons à Sophie, 28 ans, associée avec son père et ses deux soeurs, elle est plutôt jolie et éleveuse de boeufs, poulets et veaux. Après ses études d’hôtellerie, elle est revenue à la ferme avec en projet de monter une ferme auberge. Si elle ne décide pas de se mettre à l’accordéon, ça peut le faire (rappelez-vous la saison précédente…).

Elle a vécu une histoire pendant deux ans mais il est parti, alors depuis elle manque de confiance en elle et s’est renfermée car elle ne fait pas non plus confiance aux autres. Un petit côté psychotique là, il sera creusé dans l’émission je pense…

Cherche un homme sportif et humble, qui soit comme elle, plus nature que ville. Si elle aime les repas entre amis et les sorties, elle reste très traditionnelle et voudrait donc se marier en robe blanche à l’église. Bref, elle apparait comme un cas social possible, à suivre…

Philippe de l'Amour est dans le PréC’est le tour de Philippe, un viticulteur et céréalier bio en Charente-Maritime de 46 ans. Syndicaliste et engagé politique à fond, lors de dernières grèves pour les retraites, il était avec les camarades (du PCF je pense) pour déposer du fumier chez les fumiers. Le truc marrant c’est que ses 500 euros d’amende, ils les ont payés en pièces de un centime! 

Il n’a pas l’air simple dans sa tête le Philippe, gros candidat je crois.

En fait, Philippe parle vite et trop, deux mots à la fois, c’est beaucoup quand même, c’est pas super clair… Pour être honnête, je comprends la moitié de ses phrases et devine la suite… Il a fait de la figuration pour un film de Depardieu et aussi participé à Tournez Manège, mais en remplaçant, dans le public. Autrement dit, il est passé à la télévision mais sans y passer…

Se disant original, marginal, un peu chiant et maniaque, Philippe sait trouver les mots pour se vendre. Il raconte aussi faire de l’apnée du sommeil, ce qui l’oblige à porter un appareil pour dormir car sinon, il ronfle trop… Mais calme toi Philippe, quel séducteur, elles sont déjà toutes en train de t’écrire là!

Il a une phobie des poules, mais ne veut pas parler de sa phobie de la poule, même quand Karine le Marchand insiste un peu. Je soupçonne un viol par un coq énervé quand il était plus jeune…

Danseur de country, il a même une tenue de cowboy spéciale pour ça. Autant vous dire tout de suite que ça lui va trop bien… John Wayne, sors de ce corps!

Il compte six histoires d’amour, dont une de presque dix-sept ans. Une sourde sûrement, autrement je ne comprend pas… Célibataire depuis cinq ans, sa vie commune à cessé le jour où sa femme est partie avec une autre femme. Il trouve que c’est mieux qu’avec un homme, je ne vois pas ce que ça change… Il précise aussi qu’elle recevait des revues lesbiennes, mais qu’il n’a pas compris de suite. Le niveau monte…

Il n’a pas de critères physiques, il faut juste qu’elle défende les mêmes valeurs que lui, des valeurs “progressives” et humanistes. Bref, camarade encartée, tu peux lui écrire, le fumier est à coup sûr déjà prêt pour la prochaine action…

Gilles de l'Amour est dans le PréEnfin, voilà Gilles, 45 ans, éleveur de vaches et de chèvres. Divorcé depuis 4 ans, vit avec son fils de 13 ans après avoir lutté pour sa garde. Chez lui c’est sportif car l’hiver, on ne peut monter qu’en motoneige. Autrement, il est coupé du monde et ça lui plait… Ou du moins ça lui plaisait car si sa famille est là depuis quatre générations, lui se dit prêt à quitter sa ferme si la femme de sa vie le veut.

Il est chasseur et sa chienne s’appelle foufoune… Classe et élégance sont encore de mise…
C’est aussi un homme, un vrai, un tatoué! Il a déjà un puma qui préserve une rose de l’amour et il va ajouter un bouclier aussi. Un beau bordel bien laid son tatouage quoi…

Il est pas contre un autre enfant, il est encore assez jeune et “il a les conditions”. Il cherche une femme de son âge qui accepte d’aimer son fils, mais si de son côté elle n’en a pas c’est mieux…
En résumé, celles qui lui écriront seront à coup sûr payées par la production…

Voilà, la nouvelle saison est lancée, en dehors de trois ou quatre spécimens, tout le reste sent déjà le sapin et le réchauffé. Je pense, en espérant me tromper, que nous allons grave nous emmerder dans les prés en 2013…