Skyfall, le film

Publié le 5 novembre 2012 par Dracko. Commenter

SkyfallPour son 50ème anniversaire, James Bond revient cette année dans une vingt-troisième aventure avec à la réalisation un Sam Mendes magistral (American Beauty, les Sentiers de la Perdition, …). Il parvient à faire de Skyfall un film qui réinvente le mythe en étant très moderne dans son rythme et ses images, et en renouant de façon sublime avec la tradition. Un tournage presque artisanal (peu de caméras et d’effets numériques) et un héros obligé de se remettre en cause en réalisant que le monde a changé autour de lui. Il va s’ouvrir à un avenir glorieux et se sentir au final plus vivant que jamais.

Nous avions quitté Daniel Craig avec un Quatum of Solace pas mauvais, mais pas bon non plus. En fait, sur la fin du film, dire que ça partait légèrement en cacahuète est assez éloigné de la triste réalité… C’est donc cet épisode décevant et la crise économique actuelle qui ont fait que la MGM, au bord du dépôt de bilan, n’a pas été en mesure de financer toutes ses productions et que le tournage de ce nouvel opus a été stoppé durant de longs mois. Nous avons été privés de James Bond durant quatre longues années. Enfin, pour moi qui aime James Bond, c’était super long!

SkyfallPour Skyfall, scénaristes et producteurs n’avaient donc pas le droit à l’erreur et pour résumer le fond de ma pensée sans faire de grandes phrases, ils ont assuré grave!

SkyfallSkyfallDès la scène d’introduction du film nous sommes dans la grand bain, du James Bond qui cavale en costume Tom Ford et chemise Prada dans une histoire de renaissance, au propre comme au figuré, pour l’agent comme pour la franchise.

On retrouve le personnage de Casino Royale qui redéfini les codes de la saga et installe définitivement Daniel Craig aux commandes d’un James Bond moderne mêlant la classe anglaise et la force brute. Il est humain et surhumain à la fois, un rôle qui va coller longtemps à l’acteur. Il a encore deux films à faire pour respecter son contrat initial et il sera difficile à remplacer. Drôle de se souvenir qu’il a été menacé de mort par les puristes avant la sortie de Casino Royale!

SkyfallSkyfallUn mot sur Silva, le méchant du film. C’est un fou génial, magnifiquement interprété par un Javier Bardem blond pour l’occasion, qui campe un personnage proche dans ses attitudes et sa mégalomanie du Joker de Heath Ledger (Batman, The Dark Knight). Un de ces ennemis qui marquera les esprits des fans. N’oublions pas Bérénice Marlohe, notre touche française, James Bond Girl superbe et mystérieuse, même si elle n’apparaît que trop peu dans le film.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré et je n’ai pas vu passer les deux heures vingt de la séance, vivement que le Blu-ray soit disponible!

Skyfall