L’Amour est dans le pré, level up

Publié le 6 août 2012 par Dracko. 4 Commentaires

Photos SouvenirsCette nouvelle émission commence chez Thierry, éleveur de tout ce qui s’élève, et on retrouve les trois comparses au restaurant où nous les avions quittés la semaine précédente.

Bénédicte l’artiste peintre propose de lui montrer les photos de vieux meubles faits chez elle, car comme pour ses fringues, elle aime la récup’. Elle est peintre aussi, et fait de “la straie” comme dit Thierry, avec des personnages sans nez et sans yeux, un véritable choix artistique. Ah, on me dit que non, c’est juste qu’elle “sait pas faire ça” les nez et les yeux…

Chatouilles dans les présAnnie interroge Thierry sur ses voyages, mais le bougre n’a jamais bougé à cause de ses animaux et “à cause que je suis seul”. C’est trop de la tristesse triste, alors pour remonter le moral de tout le monde, Bénédicte annonce qu’elle est la star du karaoké de chez elle. Du rêve en barres, une annonce idéale en cette fin de repas pour remonter le moral…

Le lendemain matin, départ à la traite et tour du propriétaire pour Bénédicte. Thierry lui montre son beau calendrier Pirelli style, non sans baver partout en riant gras comme toujours. Bénédicte est carrément paumée à la ferme, comme si elle n’avait que des mains gauches. Plus je la regarde et plus j’aimerais la voir peindre…

Pelleteuse PartyAnnie est de son côté devenue une vraie petite fermière et même si pour cela elle doit se taper des concerts de rires gras, elle veut quitter son HLM coûte que coûte.

Avec Thierry tout devient classe, il est magique, comme durant la séquence de chatouilles dans les champs, où Annie se fait tripoter en se roulant dans la boue…

Thierry touche AnnieAprès une scène tendresse autour d’un bébé chèvre de quatre jours, Thierry reste dans la poésie en proposant un cours de pelleteuse aux filles. La machine tremble tellement que ça fait vibromasseur en même temps et Thierry est alors comme dans un rêve, il profite de ces moments simples. Tout en retournant sa terre à la pelleteuse, il se sent amoureux…

Je remarque qu’Annie se fait de plus en plus tripoter par le Thierry, les mains se baladent de partout, c’est immonde si romantique…

Danse SexyLe soir Thierry a organisé une soirée de famille, ils sont venus ils sont tous là pour découvrir ses femmes. Le discours de Thierry ne sera que finesse et élégance, comme à son habitude. Dans sa famille, ils ont tous des physiques et des têtes de Thierry, même les femmes, autant vous dire que la soirée est spéciale… Pour ne rien arranger, Bénédicte est habillée moulant et court, et ça énerve beaucoup Thierry… Il faut aimer le style camionneur en robe moulante quand même…
Mais une bonne soirée ne serait rien sans musique, qu’à cela ne tienne, un des membres de cette belle grande grosse famille joue du putain d’accordéon! Il n’en faut pas plus pour créer un climat de foire au boudin fête, la tablée de gras du bide s’agite, c’est comme la fête de la bière en moins classe…
Mais chez Thierry c’est no limit, alors Bénédicte, resplendissante dans sa petite robe bleue, monte sur la pauvre table pour danser sur “on fait tourner les serviettes”, la foule tape dans les mains, Thierry n’en peut plus et je me verse un alcool très fort pour oublier…

ContemplationChez Jo, nous retrouvons Léa la réservée et Céline la folle qui ne ressemble à rien! Comme ses cadeaux d’ailleurs, emballés avec un papier bien plus moche que du papier journal, mais avec un ruban rouge et pour elle, c’est ça qui change tout. Sa petite touche personnelle, pleine de laideur charme…

Céline a son permis de conduire depuis décembre, ce qui à 32 ans, en habitant chez ses parents et avec papa qui l’emmène partout, est une belle performance. Et puis à la maison elle ne fait rien, comme là en fait… Elle regarde, parle non-stop, mais ne fait strictement rien, c’est une Tanguy de compétition cette fille. Là, elle a sorti sa robe-blouse violette et un de ses plus beaux foulards… Et puis un rhume pour se faire plaindre. Elle dit qu’elle ne finit pas son lait car elle a “plus gros yeux que gros ventre”… mais elle le finira quand même avant de partir se brosser les dents pendant que les autres débarrassent. Même pour s’habiller, elle aura besoin d’assistance, c’est une plaie cette gonzesse…

Chez Rémi, c’est Karine la modèle photo qui lui a tapé dans l’oeil, mais Patricia la femme à la valise de l’Escalator est toujours bien présente. Autour d’une coupe de champagne, ils parlent d’amour de l’aménagement intérieur et du système de chauffage…

Ils vont aller au lit et papotent des siestes et des horaires, et puis de la salle de bain car les filles envisagent une heure de maquillage avant d’aller voir les vaches… Lever prévu à 5h00 du matin le lendemain pour un super maquillage façon camion volé…

Lorsque ce petit groupe rejoint le frère déjà à la traite, les deux filles regardent, mais dès qu’il faut faire quelque chose, elles font rien ou ne comprennent pas. Ou les deux…

Grande JoieA un moment, elles arrêteront de suivre Rémi dans les champs pour parler de fond de teint et de mascara. Ce n’est pas gagné pour Rémi avec ces deux branleuses charmantes filles. Je note que Patricia ne comprend rien à rien, mais après son arrivée tonitruante, le contraire aurait été étonnant.

Chez les jumeaux on termine par un accouchement de vache en direct, c’est un poil gore. En voyant Patricia, le veau décide de ne pas survivre… Léa va pleurer, Karine va déprimer et Céline s’en taper complètement…

Petit Dejeuner Hedoniste et GourmandChez Patrice, Sandrine semble être la préférée face à Sylvie et Jean-Charles, l’ami parfumeur, s’incruste au dîner. La discussion partira sur la polygamie avec une Sylvie qui se dit prête à essayer de nouvelles expériences. Après le repas, tout le monde au lit et Jean-Charles, l’ami du dîner, reste pour la nuit…

Le lendemain matin, dès le petit déjeuner, les quatre recommencent à parler de soirées dans un loft avec juste un tablier sur un caleçon. Jean-Charles est mort de faim, il ne parle que de cul. Sylvie, chaude comme la braise, embraye sur le gros gourdin, je pense que toute cette histoire va finir par être diffusée en seconde partie de soirée…

Le Jean-Charles, qui est donc aussi l’ami du petit déjeuner, est aussi vachement envahissant. Il n’a pas de maison ce type ou quoi?

En tout cas, apiculteur c’est cool, car là où les autres fermiers se lèvent à six heures du matin, chez Patrice c’est vers midi qu’ils partent faire les courses au village pendant que Jean-Charles garde la maison. C’est ballot, il y a quatre places dans la 205 pourtant, ils auraient pu se serrer… Au retour, Sandrine glande et Sylvie prépare le déjeuner en cuisine. Jean-Charles, l’ami du déjeuner, est toujours là, content de passer à la télévision…

Les AbeillesPatrice va enfin les emmener voir ses ruches, alors on s’équipe en conséquence, sauf lui qui fait le mec balaise qu’a pas peur, alors il ne met ni gants ni chapeau ridicule.

Le soir, Sylvie sent que c’est mort, que Patrice a fait son choix, alors ça reparle cul encore une fois…

Nous terminons la soirée en Corse, avec Solange et George, le papa pot-de-colle attachant. Elle reçoit Cyrille le végétarien et Christophe le bon vivant travaillant dans un domaine viticole. Au dîner, la discussion voyance et le tirage de cartes nous change de l’astrologie…

Cyrille fait le gars posé, Christophe c’est le simplet. Ou l’inverse, on ne sait plus, ils sont désespérants tous les deux…

Elle fait visiter sa chambre et franchement, c’est juste pas possible cette décoration. C’est même plus laid, c’est au-dessus de ça.

Le lendemain, c’est maquis, soleil et fruits frais au petit déjeuner, dans une ambiance paisible. Cyrille s’entend super bien avec le papa, ça tombe bien, le Georges ne lâche pas le groupe deux minutes et commande quoi faire à tout le monde. Quand on part à la mer, le Georges est entre les deux à l’arrière de la voiture. C’est un sketch le Georges, un putain de morpion ce type.

Christophe déprime à ne pas manger de viande, il propose alors de faire un hachis parmentier sans hachis, une purée quoi…

EmotionsLe soir, au dîner, Cyrille et Georges ne sont pas là, le rapprochement semble aller au-delà des attentes de la production… Ah, quelque chose s’est mal passé car Georges a décidé de les laisser tranquilles et Cyrille réapparaît en caleçon, j’ai comme l’impression qu’il boite…

Cette émission s’achève et le niveau reste au ras des pâquerettes, pas évident de se motiver à regarder cette année et seul Thierry sauve l’honneur. Je ne suis pas persuadé que tout cela va s’améliorer car en dehors des Rémi girls qui se maquillent, d’une Céline qui se met à l’eau et d’une Yamina naturelle qui fait la tarée, rien de bien terrible dans les images de teasing.

A suivre…