Real Steel, le film

Publié le 20 février 2012 par Dracko. Commenter

Real SteelCe week-end, j’ai regardé Real Steel, avec en tête des avis lus après sa sortie en salles, émanant pour la plupart, de spectateurs étonnés d’avoir passé un bon moment devant un film qui n’était finalement pas le navet soupçonné.

Dans un futur proche, la boxe a changée. C’est dorénavant un sport high-tech avec des robots d’acier de 900 kilos et de plus de deux mètres de haut qui remplacent les humains sur le ring. Les circonstances de la vie font qu’un père, Charlie (Hugh Jackman), retrouve Max son fils de 11 ans (Dakota Goyo) qu’il avait perdu de vue depuis des années. Ensemble, il vont construire un robot et l’entraîner pour essayer d’en faire un champion. Je note qu’Evangeline Lilly est présente au casting et  apparaît dans plusieurs scènes qui ne servent à rien, semblant être là uniquement parce qu’elle connait bien le producteur…

Real SteelEt bien j’ai passé un très bon moment devant Real Steel, un film qui m’a fait penser aux productions des années 80, une sorte de mélange entre RockyOver The Top et Karaté Kid.

Real SteelReal SteelPour animer les robots de Real Steel, les mouvements des combats ont été enregistrés avec l’aide de vrais boxeurs, donnant aux robots des gestes humains. Pour distinguer humains et machines, les techniciens ont donc donné de la lourdeur aux robots en ralentissant leur vitesse et en rendant leurs gestes plus raides. Le résultat à l’image est splendide, avec des robots magnifiques dans leur présence et dans leurs mouvements.

C’est un film familial, avec une fin attendue et moralisatrice à l’image des films cités plus haut. Mais c’est du véritable et bon cinéma pop-corn que j’ai pris plaisir à regarder. Un moment intellectuellement peu fatiguant, mais néanmoins très agréable et c’est tout ce que j’en attendais pour ma part.

Real SteelEn 2013, une suite est déjà prévue, j’espère pour les producteurs qu’elle aura cette même teinte un peu mélancolique et le côté bon enfant de ce film. Sans cela, celui-ci aurait été mauvais et le prochain ne pourrait être qu’une catastrophe.

Real Steel