Nos politiques, quelle misère…

Publié le 23 novembre 2011 par Dracko. Commenter

Sans vouloir faire de politique sur ce site, j’ai quand même envie de parler des politiques, de tous bords et de tous horizons. Depuis que je suis en âge de les écouter, ces politiques, hommes et femmes, nous bassinent avec des petites phrases en lieu et place des vrais sujets importants. C’est devenu normal de jouer sur les mots en sortant tout et rien de son contexte pour n’en faire que pas grand chose ou rien au final. Du rien au néant, c’est la magie de la politique. Et quand tout va mal, c’est très agaçant.

En ce moment, on apprend que le problème des valises africaines s’achève en non-lieu, allez hop! Une affaire importante de moins. Par contre on parle de DSK, lui c’est primordial de savoir ce qu’il a fait avec son cul et (surtout) celui des autres. Oui c’est inadmissible qu’un politique abuse de ses pouvoirs pour profiter de la vie, mais là tout de suite, on s’en cogne, il est mort politiquement à court terme, à long terme il sera temps de faire des enquêtes. Que dire de l’affaire Karachi, régulièrement mise en sourdine, des affaires Tron, Bettencourt, Woerth,… étouffées…

Pour le moment ce qui est important, c’est de savoir ce qui va être fait en France pour les Français, pour essayer d’endiguer quelque peu le flot de problèmes auxquels nous devons faire face. Comment faire pour sortir de la situation cataclysmique qui s’annonce pour 2012, qui a des vraies idées et de vrais sujets à aborder ?

Un tas d’excités s’agitent en tous sens depuis des semaines, mais aucun ne propose rien. Ils parlent tous de projets surréalistes, entre créer des milliers d’emplois (comment?), sortir du nucléaire (comment?), fermer les frontières, ouvrir encore plus les frontières… ça part dans toutes les directions, sans arguments, sans explications, sans contenu, juste du rien…

Les faits divers sont comme toujours prétextes à avoir des idées géniales et à se poser en donneur de leçon. C’est horrible ce qui vient d’arriver à la jeune Agnès, mais des déséquilibrés il y en aura toujours et des choses horribles de ce type, il y en aura encore. Si quelqu’un avait vraiment une solution, il n’y aurait plus aucun mort depuis longtemps. Moi, je suis désolé pour les parents et la famille de cette pauvre fille car en ce moment, ils doivent entendre à longueur de journée des tas de gens qui ne savent rien de leurs souffrances, avoir un avis sur la chose tout de même. Si nos politiques pouvaient fermer leurs gueules et respecter le petit peuple de temps en temps, le monde s’en porterait bien mieux. Mais surtout qu’ils cessent de s’approprier le malheur des autres uniquement parce que ça leur permet d’exister médiatiquement. C’est honteux, c’est à vomir. Et c’est vrai quelle que soit la couleur politique.

Il me fait rire François Hollande à aller débattre au Café des Signes, avec des sourds et des malentendants. C’est uniquement le succès d’Intouchables qui lui rappelle qu’il y a des électeurs handicapés… Je me demande s’il serait allé débattre dans des toilettes publiques après un succès cinématographique comme “Les Vécés étaient fermés de l’intérieur”…

Pendant ce temps là, le spread de la France avec l’Allemagne augmente encore et dépasse les 200 points de base, ce qui veut dire que techniquement la France n’est déjà plus considérée comme notée AAA. Aux Etats-Unis la dette dépasse allègrement les 15000 milliards de dollars et en Europe, Allemands et Français, malgré une belle façade bien propre sur elle, ne sont en fait d’accord sur rien. Il serait bon de nous lâcher un peu avec le modèle allemand, qui semble si idyllique quand on en parle et qui pourtant est encore plus problématique que le nôtre (vieillesse de leur population, hausse de leurs coûts de production, dépendance énergétique envers Moscou, etc…). Il serait vraiment bon de reprendre enfin la main sur l’avenir de la France, en mouillant un peu le maillot, pour tous ces politiques si prompts à avoir des idées…

Bref, c’était un petit coup de gueule contre ces idiots profiteurs qui ne savent que se mettre en avant en affichant, quel que soit leur bord politique, du mépris et de la condescendance envers leurs électeurs. Heureusement pour eux, la majorité se tait et accepte, voire ne comprend rien à ce qui se passe. Le monde actuel part à vau-l’eau et de nos jours, il le fait à une vitesse folle…

A la fin du mois, nouvelles réunions importantes en vue. Dernière chance de faire quelque chose de concret rapidement, sachant que l’intervention de la BCE et sa planche à billet semble la seule échappatoire. Malheureusement pour nous, c’est totalement incompatible avec tous ces plans de rigueur qui commencent à apparaître un peu partout.

Mais bon, d’ici là, continuons, tant que l’eau monte en température doucement, les grenouilles ne paniquent pas dans la marmite…