BigDog, la bête de Boston Dynamics

Publié le 5 octobre 2011 par Dracko. 2 Commentaires

BigDog - a la PlageComme son nom le laisse deviner, BigDog ressemble à un chien. Un chien esthétiquement approximatif, crée en 2005 par Boston Dynamics, une société américaine “dédiée à la façon dont les choses se meuvent”. Mais BigDog c’est surtout une réelle prouesse technologique, un robot quadrupède dont le développement est financé par la DARPA, l’agence de recherche du département de la Défense des États-Unis. Cela laisse peu de doutes quand à son utilisation future…

BigDog - dans la Neige

C’est une sorte de mulet, il devrait à terme transporter le matériel des soldats sur les terrains difficiles ou inaccessibles aux hommes ou aux véhicules classiques. Ses quatre pattes l’autorisent effectivement à se déplacer sur des sols impraticables autrement. Il peut transporter plus de 140kg à plus de 6km/h sur des pentes supérieures à 30°, le tout avec une autonomie d’environ 20km qui ne cesse de s’améliorer. Avec presque un mètre de long, à peine moins de haut, et 110 kg sur la balance, c’est vraiment un très gros chien!

Les vidéos diffusées par Boston Dynamics montrent un robot capable de réagir au déséquilibre, comme le ferait une biche par exemple. Ses pattes s’agitent et il ne tombe pas. C’est impressionnant et perturbant à la fois car il a des mouvements qui le font paraître presque vivant.

BigDog est motorisé par un moteur similaire à celui d’un kart, qui entraîne une pompe hydraulique qui elle-même conduit les actionneurs de jambe. Tout cela pour dire qu’il est pour le moment excessivement bruyant, comme une énorme tondeuse. La société travaille à le rendre plus silencieux, visant un BigDog presque complètement silencieux. Les progrès sont déjà flagrants entre les premières vidéos et les toutes dernières.

BigDog - ArmeeEn 2009, l’armée américaine a décidé de le tester en conditions réelles en Afghanistan. Il s’est révélé être un soldat idéal, sans besoin de le nourrir ni de lui prévoir des temps de repos. Cette évolution permettra aussi aux militaires de s’affranchir de la conscience humaine, leur principal problème. Les soldats actuels sont des hommes, et contrairement à ceux des films, ils hésitent toujours à tirer, même sur un ennemi. Si telles ou telles conditions sont réunies, BigDog agira sans état d’âme car il n’en a aucune. Pour le moment, il se contente de suivre son maître, sans pilote, mais si BigDog peut tuer un jour, il le fera toujours froidement.

SkynetIl nous manque un réseau mondial pour connecter ces robots et nous aurons rejoint la science fiction d’il y a vingt ans. Je propose de l’appeler Skynet, c’est un nom qui sonne bien !