L’Amour est dans le pré, avec une chèvre.

Publié le 8 septembre 2011 par Dracko. 7 Commentaires

Avant dernière émission avec nos fermiers et dernière ligne droite avant le bilan. Certains sont désavantagés parce que bon, ce n’est pas évident ce sprint final avec une chèvre dans les bras…

L’Amour est dans le pré – Loïc et VéroniqueL’Amour est dans le pré – Loïc et VéroniqueLa soirée débute avec Loïc et une voix off qui se complait à nous rappeler que du haut de ses 47 ans, il est célibataire depuis ses 22 ans. Une façon gentille de nous dire que quand ça va partir, il ne faudra pas être devant… Véronique, 38 ans divorcée, sans enfants n’a pas peur, elle aurait même plutôt très faim. Elle attend impatiemment ce départ en fanfare. C’est marrant, depuis le début je pensais qu’elle était gardienne de chèvres ou fumeuse de joints, mais non, Véronique est secrétaire juridique. En tout cas, Loïc à quitté sa Bretagne pour la Suisse, pour son tout premier voyage car il n’est jamais sorti de sa ferme. Il n’a jamais vu une femme nue non plus, mais c’est hors sujet là tout de suite… Ce qui est clair par contre c’est que quinze jours sans la voir et le voilà qui parle de l’amour de sa vie.

A l’arrivée, sa promise sort le grand jeu et c’est vêtu de ses plus beaux atours que cette magnifique créature apparait. Non, je déconne, en fait, elle à encore ses boucles d’oreilles dorées, son écharpe bleue et son sac à dos Eastpak. Ajoutons à cela un superbe chouchou fleuri de toutes les couleurs et un pull de camionneur. Avec tant de cerises, il nous faudrait un gâteau… C’est un feu d’artifice de couleurs qui contraste avec la pluie d’accueil. Car oui, il pleut, la Suisse est un pays organisé, qui attendait Loïc. Il pourra ainsi se débarbouiller un peu pour atténuer les effluves de sa chemise fétiche, la rayée jaune.  Véronique, chaude comme la braise lui précise que si lui est bien abrité sous son parapluie, elle dégouline. De plus en plus fins les messages de Véronique…

Ils profitent de leurs retrouvailles pour se cultiver assis dans un bar. Véronique nous démontre qu’il faut toujours avoir un livre sur l’historique du jet d’eau du Lac Léman sur soi. C’est encombrant certes, mais tellement pratique pour briller en société… On apprend ainsi que ce sont 500 litres de liquide par seconde qui sont propulsés à 140 mètres de haut. Véronique ne se calme pas en lisant ces lignes, elle est même toute émoustillée. C’est vrai qu’avec 25 ans de réserves, c’est mot pour mot la description de sa future première nuit avec son Loïc… Pour se calmer ils vont marcher un peu et Loïc contemple pensif, la vaste étendue d’eau. Il trouve que la mer calme comme ça c’est beau. Elle lui dit que la mer, calme comme ça, c’est un lac…

L’Amour est dans le pré – Loïc et VéroniqueLa soirée sera festive, aux couleurs d’une grande passion de Véronique, la danse folklorique péruvienne. Tout un programme quand Véronique revêt son habit de lumière. Elle nous épate, à chaque fois qu’elle change de tenue, c’est laid. Rien ne lui va, c’est une chose, mais en plus elle n’a aucun goût… Ambiance couleurs de folie et musique pourrie. Car oui, le folklore péruvien, déjà que dans l’ambiance d’un village là-bas c’est pas folichon, mais alors dans l’ambiance gymnase avec punching-ball accroché au mur, c’est pathétique… Si j’ai du mal avec le concept, Véronique s’en fiche, elle est au taquet et Loïc en reste bouche bée, charmé par tant de charme. Comme il nous le dit, il la découvre encore un petit peu de plus en plus. Quand on pense qu’elle doit lui montrer les meilleurs côtés de sa vie, l’autre pan doit être une catastrophe humaine, la version suisse de la misère totale…

L’Amour est dans le pré – Loïc et VéroniqueA cet instant de la soirée on pense que le pire est passé, mais non, on va même friser l’incident diplomatique, la bévue internationale. Véronique veut danser et demande à Loïc d’enlever ses chaussures! La France entière s’est bouché le nez à retenue son souffle au moment de cette scène, les yeux rivés sur Loïc. Avec sa chemise rayée jaune, son tricot sans manches vert sale, rien que de penser à ses chaussettes j’ai la nausée… C’est un réel soulagement de voir qu’il refuse. En tout cas, la soirée est formidable et les copines de Véronique donnent vraiment toutes envie de ne pas s’inscrire…

Le diner se passera dans une brasserie bruyante, idéale pour nos deux protagonistes qui de toute façon n’ont aucune conversation. Véronique trouve quand même qu’elle a perdu en danse, mais Loïc la regarde de plus en plus amoureux, surtout depuis qu’il a lu le petit livre sur le jet du lac…

L’Amour est dans le pré – Loïc et VéroniquePour le petit déjeuner, elle lui propose un peu de lecture sur les vaches pour se détendre et là, nouvelle surprise surprenante, elle sort son rouet! Personne n’en a vu en vrai depuis plus de cinquante ans, mais elle en possède un! Elle confirme ses multiples talents pour la broderie, le tricot et le crochet. Il faudra quand même lui dire un jour, que le rose, le orange, le bleu et le marron, même travaillés au rouet, c’est immonde ensemble…

Loïc la trouve “son idéal”, il pense déjà à une nouvelle chemise jaune tricotée mains et annonce qu’ils vont repartir chez lui ensemble dès demain. Ah ben voilà, elle n’est pas secrétaire juridique elle est chômeuse en fait, d’où le coup de foudre paysan… Ils veulent être vraiment tous les deux, sans les caméras et ne peuvent pas attendre le week-end. Ca sent la mer pas calme et le jet puissant…

Quinze jours plus tard, ils sont épuisés et le weekend se déroule dans un centre de Thalassothérapie breton. Il ne faut pas trop dépayser le Loïc, loin de ses vaches, ça le stresse. Il pique direct une tête dans la piscine dès le début du séjour. Alerte sanitaire, il faudra changer l’eau…

Et là, le miracle auquel on n’osait plus croire, Loïc porte une nouvelle chemise! Je ne l’avais même pas reconnu au début. Véronique porte encore une fois un beau foulard dans les cheveux… En fait c’est simple, si c’est moche et invendable, on peut être certain que c’est dans le placard ou la valise de Véronique.

L’Amour est dans le pré – Loïc et VéroniqueL’Amour est dans le pré – Loïc et VéroniqueLoïc qui n’a jamais prit de vacances s’éclate en char à voile sur la plage. Bon, en terme de vitesse, c’est du niveau Jean-Claude en Buggy, ils doublent difficilement deux piétons et reviennent au départ. Même les mouettes se marrent…

Au spa, Loïc refuse poliment le slip jetable et se met en maillot pour un soin aux algues et mise en papillote du couple. Normalement l’emballage était en option, mais il semble que ça coupe les odeurs… Un beau moment et un weekend magique pour le corps de Loïc qui découvre le savon…

Fabien, 33 ans éleveur de tout ce qui s’élève apparait à son tour avec tout son charme naturel et ses mots doux. Séverine arrive à la gare où il l’attend tout de jeans vêtu, santiags aux pointes dorées pour la touche cowboy modeur et bandana rouge pour compléter son beau chapeau. On sent la force du Texas Ranger qui est en lui, on en vient à attendre la prise de karaté.

Après une bise toute pourrie, il lance un de ses “ça va?” mythiques.  Et c’est le départ vers la maison de la belle-maman qui a préparé un petit plat léger et raffiné, du pâté pommes de terres… Deux frères et une armée de copines vont se joindre à eux pour le café. Enfin surtout pour le digestif, parce que le café, Fabien n’en boit pas. Les parents de la demoiselle sont séparés et demain, ils iront faire un tour chez le beau-père, agriculteur aussi. Moment de panique de Fabien, car demain, c’est dimanche, alors il demande confirmation qu’ils vont bien pouvoir regarder Walker quand même…

L’Amour est dans le pré – Fabien et SéverineLa belle maman est ravie de rencontrer son gendre. Toujours aussi subtil, il dit que cette semaine il était bien content d’être un peu peinard. Une amie note qu’ils doivent être impatients de se retrouver seuls. Fabien lui réponds un “tu m’étonnes”., nous on entend un “qu’est-ce qu’elle va prendre”…

La mère le trouve bien, naturel et cool, il semble convenir alors elle le questionne sur sa fille. Il sait qu’il faut se mettre la belle-mère dans la poche, alors il lui répond qu’il “ne sait pas si c’est la meilleure, mais c’est pas la plus mauvaise”. Sur deux prétendantes, elle s’en sort bien finalement. La mère ne doit pas être totalement cuite non plus, alors elle confirme qu’elle trouve que l’assortiment est bien.

La voix off souligne la faculté d’adaptation de Fabien au moment où les images nous le montrent avachi dans le canapé, les pieds sur une chaise. C’est comme à la maison, on ne change rien… On soupçonne qu’elle lui ait enregistré un épisode de Walker Texas Ranger pour parfaire cette plénitude. En tout cas, elle trouve qu’il s’adapte bien, sait s’intégrer dans ce nouvel environnement et est très sociable. C’est limite si elle ne nous parle pas de son poil soyeux, en nous précisant qu’il est propre…

L’Amour est dans le pré – Fabien et SéverineHabitant en ville dans un petit appartement, Séverine à prévu de passer le week-end dans la nature et de dormir dans une cabane, en haut d’un arbre, à 10 mètres du sol.
Le soir, ils profitent du bain nordique à 40° alors que dehors il fait 5°, pendant que le taulier canadien passe en mode romantique pour leur interpréter “la turlutte”, une magnifique chanson…

Pour Fabien, poète des plaines, avec le vent récent, il commence à avoir une flamme de plus en plus attisée. Comme c’est beau, ils montent se coucher en varappe.

Le lendemain, petit déjeuner spécial onomatopées et descente périlleuse de l’arbre puis direction la ferme pour la rencontre avec le père, le frère et la soeur (ah si il avait un marteau le Fabien…). Pour le beau-père Fabien fait meilleure impression en vrai que sur le net, pas fier, tout cool et tout, il lui convient, très bien. Oui, en même temps, avec la fille qu’il a, il ne manquerait plus qu’il soit exigeant en plus… Alors le père lui lance un “chapeau Fabien”. A un cowboy, devant toute la France, il fallait oser…

L’Amour est dans le pré – Fabien et SéverineLe gâteau arrive, avec 10 kilos de crème, du genre à faire pour des invités que tu n’aimes pas. Le beau-père embraye direct sur le mariage. Fabien qui veut juste rentrer chez lui vivant acquiesce et c’est elle qui se fait chambrer par son père. En tout cas, ça rigole gras, tout respire la finesse et la classe. Le déjeuner se conclu par un tchao aux dindons, et je crois que c’est encore eux qui ont dit le moins de conneries…

Petit bisous à la gare, une petite caresse à la miss et sentimentalement parlant, il pense qu’ils sont sur la bonne voie, mais pour le reste il ne sait pas… Bon, moi non plus je n’ai pas compris, mais ce n’est pas la première fois…

L’Amour est dans le pré – Fabien et SéverineC’est à l’aéroport que Fabien va retrouver sa poule pour weekend en Islande. Une fois que la susdite poule lui à confirmé que ça roule et qu’ils se seront claquée une bise, on retrouve Chuck Norris Fabien dans le cockpit d’un avion, en train de mettre en pratique ses quinze jours de Wall Street Institute. En résumé, ça commence par “yes I speak english”, ça se poursuit par un “for us aussi” et se termine avec un “if she’s not happy, she come back to France alone, I stay in Islande”. Le tout en anglais dans le texte, c’est formidable. C’est bien de penser à l’export, mais déjà qu’en français on ne comprend pas toujours, je ne suis pas sûr que ça aide beaucoup…

L’Amour est dans le pré – Fabien et SéverineL’Amour est dans le pré – Fabien et SéverineUn cowboy en Islande, tout de jeans vêtu par moins dix, même Walker le Texas Ranger il ne le fait pas ça. Ce qui est sûr, c’est qu’ils sont gelés, alors on organise une petite baignade dans la station thermale avec de l’eau à quarante degrés. En fait ce n’est pas original comme weekend, c’est juste tout pourri. Je suis peut être compliqué, mais j’ai beaucoup de mal à rêver d’Islande en voyant les images avec les deux pas cuits…

Pour le diner, Fabien qui porte lui aussi une chemise unique, le modèle bucheron de l’ouest, décide que quand il comprend pas, il dis “yes”. Alors, comme pour la commande c’est tout en anglais, ils découvrent ce qu’ils ont commandé au moment où ça arrive dans l’assiette. Un bien beau moment de restauration… Au moment où Séverine aborde leur relation et sa venue à la ferme pour l’été, il lui confirme qu’il va l’accueillir, mais qu’il “dirait pas à bras ouverts”. Cela permet à la conversation de prendre un côté plus tendre avec une Séverine qui menace de partir si il ne sait pas la rassurer et un Fabien qui saisit l’occasion pour conforter cette belle histoire d’un “tu me casses les couilles, fait pas chier putain”…

L’Amour est dans le pré – Fabien et SéverineLe lendemain, ils semblent s’être réconciliés au milieu de la nuit, et le beau temps leur donne envie de balade. C’est donc sous une pluie battante et glaciale qu’ils partent voir les chutes d’eau. Séverine nous sort un “là j’ai pas envie de me mettre toute nue” sans que nous sachions pourquoi elle dit ça, là tout de suite. Mais la vie est bien faite parfois, on est contre aussi, déjà qu’il fait moche, pas besoin d’en rajouter. Fabien c’est un tue l’amour en baskets rouges et K-way qui, entre deux grognements, sort des “mouais”. Il est super motivé, il pense que “la suite des évènements se dérouleront”. Par contre il ne faut pas compter sur lui pour qu’il vienne la voir trop souvent. Une ou deux fois ce sera pas mal, voir un peu moins, la peur de brusquer les choses certainement…

Céline, notre éleveuse de brebis, arrive au Havre, chez Laurent, 49 ans et divorcé. Il fait jeune Laurent, c’est bien ça équilibre, Céline elle fait vieille. Laurent n’est pas trop fatigué, il à beaucoup de temps libre il travaille est fonctionnaire à la SNCF.

Laurent décide de faire des frais et achète un pendentif pour offrir à sa belle le soir même, au restaurant avec des amis. Il veut fêter l’anniversaire de Céline sans qu’elle s’en doute, des fois qu’elle ait oublié l’évènement… A la gare, ils se bisoutent avant de filer vers la grande maison de Laurent. Une maison de vieux garçon, avec une chambre triste et une exposition de toutes les guitares du fils spirituel des Gipsy King.

Pour le séjour, il a tout planifié, et dès le début, ils ne sont pas en avance sur ce planning. Je persiste à dire que c’est un psychopathe ce Laurent. Il nous reparle de sa passion pour l’aéronautique alors il a prévu un survol d’Etretat en avion. Il lui précise que pour cela, ils vont s’envoler dans les airs…

L’Amour est dans le pré – Laurent et CélineArrive le diner comme prévu dans le planning, avec le fils de 16 ans, des amis, et l’ex-femme de Laurent, Isabelle accompagnée de son mari. Original un premier rendez-vous avec l’ex-femme comme bougeoir… La conversation bat son plein, la partie la plus intéressante nous apprend même qu’une brebis ça vit 9 ans et qu’avec leur lait on fait du fromage… Au final, l’ex-femme trouve que Céline est quelqu’un de chiant très simple, qui n’a pas beaucoup de conversation préjugés. Elle trouve qu’elle va bien avec Laurent qui n’est pas très fin compliqué non plus. Le fils parait déprimé et quand il parle, il me fait penser à Ribéry gagne à se taire.

Arrivée du gâteau, à nouveau douze kilos de crème et une taille à faire manger tout le restaurant. C’est du pas cher, alors Laurent à prit du très grand, ça fait luxe… Le cadeau est offert en chanson, avec du champagne et des bisous, mais quand même, le regard de Laurent me fait peur…

L’Amour est dans le pré – Laurent et CélineL’Amour est dans le pré – Laurent et CélineNotre couple plus amoureux que jamais arrive à Lisbonne, au Portugal, pour le weekend tant attendu. La séparation a été longue de quinze jours pour lui, trois semaines pour elle… Ils sont un peu perdus et en compulsant la carte, ils sont encore sur la même longueur d’ondes, il faut aller derrière pour elle, devant pour lui… Quand Laurent à un problème, il n’hésite pas à demander de l’aide, mais toujours en français. Pour Laurent, le portugais n’a pas de langue et le français est le nouvel espéranto. Et puis l’anglais c’est très surfait… Pour Laurent, il faut amortir le caméscope neuf, alors il filme tout le temps, sinon, il prend des photos souvenir en parlant toujours français à tout le monde. Comme ça il pourra profiter de son weekend chez lui, pendant une soirée diapos…

L'Amour est dans le pré - Laurent et CélineLe soir quelqu’un de mal intentionné leur a conseillé de diner dans ancien monastère au bruit horrible. Bon, il faut aimer les azulejos portugais ou avoir énormément d’imagination pour trouver un quelconque charme à cet endroit. C’est juste désespérément moche. A sa place, une fois rentré à l’hôtel, je me fais le saligaud qui m’a envoyé là. Arrive la scène de l’anniversaire inversée car ce soir c’est pour Laurent. Céline n’a pas oublié le gâteau dégueulasse qu’il lui avait offert, alors elle à trouvé pire. Celui-ci semble peser encore plus lourd et est décoré de trucs en fleurs qui ressemblent à des bonbons Haribo. A part vomir, il ne donne pas envie de grand chose ce dessert. Une fois coupé c’est pire… Elle lui a écrit une carte ou il est question de fonder une famille, faire des enfants, vivre ensemble et tout ça. Encore une fois, je ne suis pas pour la reproduction dans tous les cas, là par exemple, si ils pouvaient se contenter d’élever des brebis, ça rassurerait tout le monde…

L’Amour est dans le pré – Laurent et CélineLaurent passionné par son travail à la SNCF va faire sa demande de départ en retraite. A 49 ans, c’est beau, vivement les prochaines grèves concernant les conditions de travail et tout ça… Ils sont heureux car alors ils pourront enfin être ensemble et faire des enfants, pleins d’enfants (arrgggggghhhh!).

Jean-Michel, 38 ans, éleveur de vaches laitières et plus si affinités, n’a pas revue sa Nathalie depuis presque un mois. Elle l’avait laissé, malgré la belle chanson d’amour écoutée au coin du buffet, dans la cuisine, près de la table en formica. Elle l’avait abandonné parce qu’elle se languissait de ses chèvres. Mais la lumière tamisée de la cuisine l’avait tout de même touchée. Elle l’a donc recontacté pour qu’il vienne passer un weekend chez elle. On retrouve Jean-Michel, c’est l’homme le plus heureux et nous allons enfin savoir s’il “apcepe” son univers.

Il arrive donc chez Nathalie, sonne et la magie opère. Séquence bisous. Pour Jean-Michel c’est quatre les bisous, sinon ce n’est pas complet. Il est venu avec une serre tropicale dans son sac. Il y a des fleurs pour la mère de Nathalie, des fleurs pour la grand-mère de Nathalie et accessoirement, des fleurs pour Nathalie. Nouvelle scène de bisous. Arrrrrggghhhhh! C’est quatre les bisous il te dit Jean-Michel. Arrêtes de jouer avec ta vie Nathalie, c’est pas compliqué quatre bisous quand même, ne va pas nous le fâcher…

L’Amour est dans le pré – Jean-Michel et NathalieChez Nathalie, c’est ambiance Foir’fouille, dans la même pièce il y a un lit, un rameur, une télévision, un vélo d’appartement et tout un tas d’autres trucs en vrac. Et puis surtout, il y a des chèvres de partout. Des réveils, des peluches, des tasses, des tableaux, des tas énormes d’objets improbables et incroyablement laids. C’est une déglinguée de la tête Nathalie et ça se confirme dans la minute. Elle a un cadre avec un pêle-mêle de photographies de Jean-Michel, c’est traumatisant, espérons que des gamins ne tombent là-dessus… Dehors, il y a aussi des chèvres, mais qui bougent celles-là, des chiens, des poules, des oies, des coqs… C’est l’Arche de Noé sa maison.

L’Amour est dans le pré – Jean-Michel et NathalieJean-Michel a préparé une superbe surprise, la livraison d’une chèvre et nous fait à cette occasion, une magnifique sortie théâtrale pour la récupérer. Il arrive alors dans cette scène formidable, qui fait rêver la France entière depuis quinze jours, en criant Nathalie! Nous y sommes et mon dieu que c’est beau un homme qui essaye de ne pas se prendre un coup de tête par une chèvre qui lui urine dessus… Tellement romantique qu’on ne comprendrait pas qu’elle ne craque pas. Et voilà, la fin de ce suspens pas cher c’est l’arrivée de LoveLove la chèvre dans sa nouvelle famille. C’est la chèvre au coeur, celle des photos, celle qui est à la base de cette belle histoire. Et ça marche ! Nathalie n’à pas de mots tellement elle est heureuse, c’est comme de jouer du piano debout, pour elle ça veut dire beaucoup. Jean-Michel c’est l’homme le plus heureux.

Le soir, deux vieux amis d’enfance et une vieille voisine arrivent pour faire la fête. Jean-Michel qui ne comprend décidément rien aux bonnes choses est tout content de ne pas avoir fait de bruit en enlevant le bouchon du champagne. Une fois de plus que cette émission ne respecte rien. En tout cas, la table de Nathalie n’a rien à envier à celle de la reine du bowling : une toile cirée blanche, des assiettes carrées en verre jaune, des verres dépareillé, une seule coupe à champagne (moche) pour elle, des verres à eau pour les autres… Je suis certain que si on leur sort du foie gras, ils vont se faire des tartines et les tremper dans du Carré de Vigne…

La voisine revient sur l’arrivée de la chèvre, elle trouve ça formidable et Jean-Michel en profite pour leur parler de la chanson de la cuisine, celle-là même qui a scellé leur destin et qui fait qu’à ce jour, Nathalie doit maudire Joyce Jonathan. Le CD est inséré et tout de suite la température monte, les filles sont sur les tables, ça s’amuse à fond… Bon j’exagère un peu, en fait ils se font chier grave il ne se passe rien… Jean-Michel case quand même son sourire de lover, si, si, là, juste entre son nez à gauche et sa bouche à droite…

On retrouve les tourtereaux pour un petit déjeuner qui nous apprend qu’il ne s’est rien passé entre eux, mais que si il n’arrête pas les compliments, elle croit qu’elle va dormir dans son lit. Là, entre deux gloussements de Jean-Michel et Nathalie, il m’a semblé qu’il a jouit…

L’Amour est dans le pré – Jean-Michel et NathalieEt c’est parti pour un tour en moto avec Nathalie la biker et lui derrière elle. Nathalie pense même qu’elle va en rendre jalouse plus d’une d’avoir son homme derrière. Je tiens à la rassurer, il n’y a aucun risque de provoquer de la jalousie avec Jean-Michel. Des cris d’enfants et des jets de pierres peut-être, mais de la jalousie c’est techniquement impossible…

Pendant le déjeuner elle lui dit qu’elle ne le sent pas derrière, que c’est une crevette. Et moi qui croyais qu’ils n’avaient rien fait, comme quoi… Il répond qu’il est petit mais à un grand esprit. C’est dommage de ne pas avoir fait l’émission avec alors, vraiment ballot, il fallait en prendre au moins un peu jean-Michel! Ils sont tristes de se séparer et se donnent du “mon coeur” et de la “petite pupuce”.

 L’Amour est dans le pré – Jean-Michel et NathalieElle trouve que le soleil dans ses yeux c’est beau comme de l’eau. On y vient, elle réalise qu’il est semi-liquide le Jean-Michel… Après un “je t’adore” suivi d’un “moi aussi je t’adore”, Jean-Michel demande à rester jusqu’à 11h23 le lendemain. Il veut rester un jour de plus, pour prolonger tout ce bonheur, au milieu de tous ces prés. Elle accepte et c’est devant une coupe de champagne que nous les quittons, les imaginant déjà se faire quatre bisous le lendemain à 11h22…

Le final annonce la fin du voyage et une émission de bilan qui réunira toute la bande qui nous a fait rêver cette année encore. J’ai hâte de revoir Alexis le dépressif en trial, Didier et ses melons et Philippe le Puff Dady des prés avec sa Beyoncé des Ulis. Et puis tous les autres, pour parler de bébés (calmez vous quand même car la science avance, mais elle a des limites), de mariages, et vivre des moments de surprises surprenantes.