L’amour est dans le pré, la suite!

Publié le 25 juillet 2011 par Dracko. 5 Commentaires

L'Amour est dans le préQuelle belle soirée et vraiment, merci à M6 de nous avoir déniché du bien lourd cette année encore car on commence tout de suite au taquet avec notre ami Jean-Claude.

Dans la ferme, ce matin Bénédicte a décidé de finir sa nuit au chaud et Aude Maud se retrouve seule. Elle profite donc de son héros et lui montre à quel point la vie de fermière est son rêve. Et vas-y que je tripote la paille avec ma fourche. Et puis elle essaye de revenir sur ce moment de tendresse, lors de leur sortie à Etretat, où Jean-Claude lui a ouvert son coeur. Quand il lui a tendrement expliqué qu’il l’avait choisie elle parce que les autres n’avaient pas pu venir. Touché à nouveau, Jean-Claude sait touver les mots pour la rassurer : “on en parle pas j’ai dis” ! Complètement idiote compréhensive, elle décide de libérer le romantique qu’elle devine en lui et, entame une bataille de paille avec son Jean-Claude. Toujours égal à lui-même, il l’attrape et la jette comme une merde délicatement dans les foins. En temps normal, se rouler dans la paille peut être un fantasme… étonnamment, là, pas du tout…
L'Amour est dans le pré - Jean-ClaudeC’est simple, avec Jean-Claude c’est la fête du slip toutes les semaines ! Alors, il ne rate pas une occasion de nous en faire profiter en exhibant ses dessous horribles son corps d’athlète. Une merveille, que l’on attend à chaque émission un peu comme on attendrait ses cadeaux de Noel. C’est surement pour ça que les deux donzelles ont été habillées en lutins par la production. Attendez, on me fait signe que non : les candidates viennent avec leur garde robe personnelle. Ah oui, quand même…
Jean-Claude, après avoir vérifié si “elles sont présentables quand on sort”, part donc avec ses deux lutins verts prétendantes pour une soirée endiablée. Et là, il a le rythme dans la peau le Jean-Claude, il emballe tout ce qui bouge, sauf Bénédicte qui va se reposer dans la voiture car elle n’en peut plus du benêt a mal au dos. Pas grave Aude Maud est toujours dispo pour l’homme de sa vie !
Le lendemain, Jean-Claude a prévu un tour en calèche pour dire à Bénédicte qu’il veut continuer l’aventure avec elle. En toute sincérité, comme elle n’est pas d’accord, il avoue son amour fou à Maud. C’est le vrai coup de foudre d’amour et c’est magnifique.

Vient ensuite notre ami Loïc. Pas passionnant le Loïc, mais il n’hésite pas à faire un tour de tracteur avec chacune des prétendantes. Elles font preuve d’un grand courage car il y en a un des deux qui ne s’est pas lavé depuis la dernière émission… C’est formidable la nature naturelle ! Et là, la vitesse folle atteinte dans un champs désert fait peur aux demoiselles qui pilotent l’engin. C’est le moment fort, la démonstration de la toute puissance de Loïc. Contre les éléments déchainés il rassure: “le tracteur je le stop quand je veux avec le bouton”. Une véritable force de la nature !
Le lendemain il a organisé un moment rare pour avouer ses sentiments et choisir sa préférée : un tour en calèche…L'Amour est dans le pré - Loic
Lui, il aime Marie, et durant cette douce balade en calèche, elle lui confirme qu’elle aussi a beaucoup d’amitié pour lui, mais que malheureusement, il sent le bouc leurs modes de vie sont trop éloignés. Il comprend, la dépose et ouvre son coeur à Véronique, la belle ressemeleuse suisse dont il vient de se découvrir fou d’amour. Comme quoi la calèche c’est magique!
Avant de partir, Marie ne manque pas de conseiller l’achat d’une machine à laver à sa comparse. Elle pense aussi à laisser bottes et tenue de fermière sur place pour éviter de se faire jetter du train pour attentat chimique organiser sa prochaine visite amicale. Comme dit Loïc : “maintenant faut que je me met la pression”.

Notre ami Didier est aussi de la partie et il commence très fort avec un petit tour au marché avec les chieuses belles et maman. Pas pour se balader main dans la main entre dix heures et midi, non, non. Pour monter son stand fruits et légumes à cinq heures du matin… Est-ce utile de préciser que Aurora et Marie sont sous le charme ? En même temps, il faut les comprendre, elles sont très certainement étonné par cette vie rustique insoupçonnée dans une telle émission…
L'Amour est dans le pré - DidierAurora, malgré son prénom, n’est pas du matin. En même temps, elle n’est pas du soir non plus, car en fait Aurora, elle est de Paris et c’est déjà pas mal. Tellement pas mal que Didier se voit déjà près du Canal Saint Martin, à cinq heures du matin, en train de monter son stand avec Aurora. Car pour Didier ce qui est bien c’est qu’Aurora soit pas de la région où “les filles sont limitées en état d’esprit”…
Marie elle a quelque chose de rare, un petit rien qui fait qu’elle ne passe pas inaperçue. Marie elle est casse-couilles. Tout le temps, pour tout et parfois même pour rien. Quel beau moment que sa découverte de la nature. C’est quand elle s’enquiert de savoir ce qu’est cet étrange arbre dans le jardin et que la vérité éclate : c’est un parasol… En plus d’être pénible, elle n’est pas finie…
Didier décide de jouer son va-tout, il sort le grand jeu : un cadeau personnalisé pour ses deux prétendantes. Voilà donc une caisse de vin de table, un chapeau rose en carton, et sa carte professionnelle de chez vistaprint. A en croire le torse bombé, les cartes de visite c’est un luxe dans la région… Quel charmeur quand même !
Aller, le soir, ambiance karaoké avec ses amis et son frère. Marie se révèle très famille. Elle décide alors de ne plus quitter le frangin, qui lui même affamé n’hésite pas à envoyer promener le Didier au moment des slows pour se garder la Marie. Merveilleuse entente qui ne se dément pas le lendemain au barbecue… Bon, Didier, si après le barbecue il te reste du feu, tu peux toujours t’occuper des chandelles…
Bref, l’aventure est une pleine réussite pour Didier avec une Aurora qui l’aime d’amitié et une Marie qui aime son frère.

Parlons de Mathieu, le beau gosse du début qui se révèle passionnant et bavard à l’excès. En dehors de se prendre la tête à cogiter, bouder, faire son méa culpa tous les matins et recommencer, pas passionnant le Mathieu. Après un psycho/p’titdej, il nous annonce qu’on va enfin découvrir le vrai Mathieu. Et dans la suite, quel changement impressionnant,  une véritable technique de séduction novatrice: il va jouer au foot avec ses potes alors que ses prétendantes sont avec sa famille. C’est vrai quoi, elles passent trois jours chez lui, faudrait pas rater une beuverie entre mecs un match. Quel beau gosse quand même !
En gros, il est chiant comme la mort adorable d’attentions et le montre une fois de plus lors d’un psycho/resto ou il donne envie à Mélissa et Christelle de lui coller des baffes de se confier.
Au final, Melissa est son choix, mais elle ne sait pas, c’est pas sûr qu’elle puisse et oui mais non, suspens insoutenable de M6 avec ce teasing de folie !

Terminons avec Benoit, célibataire depuis longtemps comme il le précise. Mais étais-ce nécessaire quand on le voir se taper dès le premier soir celle qui a trouvé le chemin de sa braguette son coeur ? Sabrina. Le stéréotype de la psychopathe mère célibataire à vie. C’est à se demander si le père de ses enfants n’à pas porté plainte parce que les préservatifs ont craqué. Cest simple elle rale tout le temps. Ah non, des fois elle fait la gueule. En tout cas, elle a bien compris qu’en ouvrant ses jambes son coeur à Benoit, l’affaire était dans le sac et la Géraldine est donc hors jeu le premier soir. Mais au lieu de partir tout de suite, elle décide de rester pour les faire chier profiter de ses nouveaux amis. Une petite balade en motoneige permet à Sabrina de râler. La nouvelle de l’urgence de rentrer pour un de ses enfants, malade, lui permet de faire la gueule. Une journée idéale en somme ! Le reste est à l’avenant…
Le lendemain, partant de bonne heure, elle contraint propose à Géraldine à partir avec elle. Surtout ne pas laisser Benoit parler à une autre, ça pourrait le réveiller…
Et puis le voilà seul face caméra en train de penser à tous les bons moments à venir avec Sabrina. Les enfants à faire et tout et tout. Il est pas dans la merde le Benoit, ça va être sportif la visite du zoo à venir.

Allez, vivement la semaine prochaine qu’on rigole encore avec le roi du trial, monsieur patate et tous les autres !